Urgence pour l’hôpital : manifestation le 17 novembre à Juvisy

L’AJUV appelle les habitants de Juvisy à participer à la manifestation qui aura lieu le 17 novembre 2018 à 10h00 devant l’observatoire (nationale 7). Cette manifestation, organisée par le Comité de Défense des Hôpitaux du Nord-Essonne, s’oppose à la fermeture de l’hôpital de Juvisy et exige sa rénovation complète.

Signez aussi la pétition en ligne de défense de notre hôpital : Lien vers la pétition du CDHNE

Sur le même sujet, sur notre site :

 




Avec le Comité de Défense des Hôpitaux du Nord-Essonne, l’AJUV refuse la fermeture de l’hôpital de Juvisy

L’AJUV participe aux actions organisées par le Comité des Hôpitaux de Défense des Hôpitaux du Nord-Essonne qui mène depuis plusieurs années un combat pour conserver les hôpitaux de proximité, dont celui de Juvisy. Ce Comité, auquel l’AJUV s’associe, appelle le 17 novembre 2018 à une manifestation à 10h00 devant l’observatoire de Juvisy (Nationale 7). Que se passe-t-il ? Quelles sont les solutions ? Le texte qui suit est très largement repris du tract distribué par le Comité de Défense des Hôpitaux du Nord-Essonne, que l’AJUV a également relayé et distribué.

En Essonne, L’ARS (Agence Régionale de Santé) persiste dans sa politique de démantèlement de l’hôpital de Juvisy, hôpital public de proximité pour proposer un hôpital de pointe sur le plateau de Saclay qui ne correspond pas à la carte de santé de notre territoire. Hôpital high tech et hôpital de proximité, leurs missions de sont pas les mêmes.

A Juvisy, on maintient le dernier bâtiment existant, mais sans garantie sur son contenu : simple centre de tri ou véritables urgences avec bloc opératoire, imagerie médicale, etc ? On ne peut plus, sans ces équipements minimum, parler d’hôpital de proximité.

Le contexte est pourtant très négatif : un département en voie de désertification médicale, des urgences débordées, des patients sans médecin référent qui attendent des semaines pour une consultation, des personnels épuisés.

Quelles solutions ?

  • A court terme : réhabiliter les hôpitaux de proximité, comme celui de Juvisy, qui ont fait leurs preuves. Un hôpital de proximité doit pouvoir assurer un accueil d’urgence mais aussi des opérations chirurgicales de base ainsi que le suivi des maladies chroniques et l’accompagnement des maladies liées au vieillissement de la population.Il a toute sa place dans un territoire qualifié de « désert médical » par l’ARS.
  • A plus long terme : établir un maillage territorial avec des centres de santé publics, des personnels médicaux et para-médicaux adossés à l’hôpital de proximité mais exerçant en ville et privilégiant l’accès aux soins.

L’AJUV, avec le Comité de Défense des Hôpitaux du Nord-Essonne, demande la réhabilitation de l’hôpital de Juvisy et la tenue d’assises départementales de la santé pour recenser les beoins médicaux de la population et établir les services correspondants.

L’AJUV appelle à la manifestation du 17 novembre 2018 – 10h00 – devant l’observatoire de Juvisy (nationale 7) – Elle appelle également à signer la pétition en ligne : Lien vers la pétition du CDHNE

Sur le même sujet, sur notre site :




Participez au Projet Juvisy 2020

Les élections municipales auront lieu en mars 2020, soit dans moins d’un an et demi. Dans ce débat démocratique majeur qui s’annonce, l’AJUV, association de réflexion et d’action sur les politiques locales, veut être une force de propositions sur l’avenir de Juvisy.

Une grande ambition de renouveau est nécessaire pour Juvisy et doit être portée par toutes les bonnes volontés locales (citoyens, associations). L’AJUV a régulièrement pris position sur de nombreux sujets et fait de nombreuses positions, rarement reprises par la
majorité actuelle. Rappelons notamment le combat contre un Plan Local d’Urbanisme qui permet un bétonnage en règle de la ville, l’arrivée de plusieurs milliers de Juvisiens sans que les services publics ne suivent et en définitive une excessive densification alors que Juvisy est déjà la ville la plus dense de l’Essonne. La réflexion sur l’avenir de Juvisy doit s’inscrire dans la continuité des positions défendues localement par l’AJUV.

Pour aller plus loin l’AJUV lance le « Projet Juvisy 2020 » et a créé 7 groupes de projet (de
septembre 2018 à mai 2019) sur les sujets d’avenir majeurs pour notre ville :
Urbanisme
Environnement et changement climatique
Éducation
Priorités dans les quartiers
Santé, prévention et sports
Social et culturel
Démocratie locale

Nous sollicitons tous les citoyens se reconnaissant dans les actions et positions défendues par l’AJUV pour participer à ces groupes de projet et ainsi apporter leur contribution à ce projet pour la ville.

L’AJUV organisera régulièrement des débats sur ces sujets. N’hésitez pas à vous manifester auprès de l’AJUV et de ses membres.

Juvisy mérite bien qu’on se mobilise pour son avenir.

Pour nous écrire, vous pouvez utiliser une de ces deux adresses : ajuvjuvisy91@gmail.com ou projetjuvisy2020@gmail.com




Le pôle multimodal : un projet ancien attendu avec impatience

Le pôle multimodal de Juvisy est un projet qui remonte à des années et que les usagers de la gare attendent avec impatience

La gare de Juvisy se modernise, ce n’est pas un luxe car il devenait difficile de circuler dans les souterrains.

Les premiers plans et le financement datent de 10 ans. L’équipe municipale essaie de s’octroyer cette réalisation alors qu’ils n’en sont en rien responsables, mis à part le retard de l’arrivée du tramway !

Les murs d’habillage en meulière sont le résultat de l’intervention de l’architecte des bâtiments de France lors de la présentation du projet. Il est vrai que les pavillons en meulière disparaissent dans l’avenue d’Estienne d’Orves et qu’il fallait rappeler que la meulière fait partie de l’histoire de notre ville.

L’AJUV est intervenue pour avoir des escalators principalement sortie Mairie pour mettre les usagers en communication avec le T7. Malheureusement nous n’avons pas été entendus malgré le succès de la pétition.

Nous attendons maintenant avec impatience la fin des travaux avec l’arrivée du Tramway T7




Le tramway T7 arrive

Le tramway T7 arrive : de simple projet, le T7 à Juvisy est en passe de devenir réalité. L’AJUV s’en réjouit et déplore à nouveau les blocages permanents dont ce beau projet fait l’objet de la part de la municipalité.

 

Preuve en sont les publications municipales, où il apparaît discrètement, sans autre commentaire. Il devient difficile pour le Maire de persister dans le mensonge et le déni ! Dans le « bilan à mi-mandat » qu’il a distribué récemment, il est d’ailleurs indiqué que le T7 passera sous le parc de la mairie.

La désinformation à ce sujet est en revanche permanente, avec des éléments de langage comme « éventration du parc« . L’AJUV recommande alors vivement au maire de lire simplement le dossier technique, où nulle part n’est évoquée une « éventration du parc ». Ou de regarder simplement les réponses sur le site d’Ile-de-France-Mobilités (ex-STIF) : La foire aux questions sur le site ile-de-France-mobilités, en particulier les rubriques 14 et 16.

Cet élément de langage de « l’éventration » est particulièrement choquant, car il laisse à penser que le tramway passerait en plein milieu du parc, alors qu’il suivra son pourtour. Cela laisse également songeur sur les représentations techniques : la station « observatoire » est prévue à 17 mètres sous terre. Imagine-t-on une tranchée qui descende aussi bas ? Rappelons que 17 mètres, c’est l’équivalent de la hauteur d’un immeuble de quatre étages.

Comment le maire peut-il également dire qu’il n’est pas au courant quand son adjointe aux travaux prend des arrêtés qui concernent les dispositions techniques pour les travaux du T7 ? La délibération suivante n’en est qu’un exemple : Arrêté du 30 mars 2018. Ne connait-il pas l’adresse de Systra, qui a remporté le marché pour le prolongement du tramway ? L‘AJUV fournit donc gracieusement ces données, libres d’accès sur internet : Marché public remporté par Systra

Les dégâts de cette opposition stérile depuis 4 ans sont multiples :
➢ les travaux ne se feront pas en même temps que ceux de la gare
➢ le chantier va durer 3 ans de plus
➢ une perte de temps quotidienne de 30 mn pour les voyageurs empruntant les bus
➢ une perte d’activité pour les commerçants.

L’AJUV a toujours soutenu le T7. Elle est intervenue auprès des élus décideurs (Agglomération, Région, Département) pour que le projet, qui fait l’unanimité politique depuis plusieurs années, aboutisse.
Comptez sur notre vigilance !

Sur notre site, les autres articles qui concernent le T7 :