Beaucoup de rumeurs sur les questions scolaires

Beaucoup de rumeurs circulent actuellement concernant les écoles, par exemple l’école Tomi Ungerer du quartier Seine, une école qui serait trop petite. Cela masque surtout une complète négligence de la Ville concernant la scolarisation des petits Juvisiens.

L’école intercommunale (Juvisy – Athis-Mons) Tomi Ungerer comporte 14 classes, avec la possibilité prévue dès le départ de passer à 16 classes si nécessaire. Actuellement elle est occupée à moitié à cause d’un désaccord entre Athis-Mons et Juvisy. En effet, les deux maires, qui appartiennent à la même famille politique (les Républicains) se  chamaillent. Cette querelle a eu pour conséquence de supprimer l’espace associatif à La Fontaine car la majorité municipale de Juvisy a ré-ouvert cette école. Est-ce une bonne gestion ? Il est plus simple de prétendre que l’école est trop petite…

Les nuages s’accumulent pour les parents du quartier Seine, car la mairie fait courir l’information que leurs enfants ne pourront pas accéder au collège Ferdinand Buisson à Juvisy, mais seront répartis dans des collèges des communes avoisinantes. C’est d’autant plus crédible que des places, nombreuses, sont vacantes dans les collèges d’Athis-Mons (Delalande), de Draveil (Delacroix) et de Viry-Châtillon (Olivier de Serres et Les Sablons). Et que fait la mairie ? rien (voir notre article La surcharge du collège Buisson), elle laisse vendre des terrains et pousse à la construction de toujours plus d’immeubles.

Plus généralement, la Ville n’assume pas ses responsabilités. Par exemple, concernant le plan numérique visant à équiper les écoles, le matériel a été livré mais il dort dans des cartons. Sans vergogne, l’adjointe à l’éducation rejette la faute sur l’EPT12 (Établissement Public Territorial Grand Orly Seine Bièvre), masquant la responsabilité municipale en termes d’équipement des écoles.

Le seul constat solide, c’est la désinvolture avec laquelle le maire de Juvisy gère la scolarité des enfants dans les écoles publiques.

L’AJUV sera au côté des parents pour que nos enfants accèdent aux équipements scolaires publics et elle demande de rouvrir rapidement  et sérieusement le dossier d’agrandissement du collège Buisson pour s’opposer à la dispersion des élèves juvisiens.

Share Button
image_pdfimage_print

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *