La surcharge du collège Buisson

Si la rentrée scolaire pourra se faire dans des conditions correctes en septembre 2018, en revanche, le nombre d’élèves du collège Buisson deviendra trop important à la rentrée 2019. C’est évidemment lié à la construction effrénée de nouveaux logements à Juvisy, sans que les services publics suivent. La majorité municipale offre de fausses solutions, l’AJUV vous informe.

Le collège Ferdinand Buisson a déjà quasiment atteint sa capacité d’accueil maximale. A la rentrée 2018, les locaux seront justes assez grands pour accueillir tous les élèves. A la rentrée de septembre 2019, en revanche, le nombre d’élèves voulant s’inscrire sera supérieur au nombre de places disponibles.

La majorité municipale, qui n’a pas anticipé la hausse du nombre d’élèves (« on bétonne, puis on s’étonne… »), alors que l’AJUV avait alerté concernant le manque de services publics face à une hausse de la population liée au PLU, propose des fausses solutions.

Fausse solution numéro 1 – Construire de nouvelles salles de classe. Non seulement ces salles sont trop petites pour accueillir une classe complète – elles ne pourront donc servir que pour des demi-groupes, et pas en sciences – mais cela ne résout par le problème de la demi-pension. Ce problème de cantine avait été réglé en adoptant un système de double service, mais cela ne pourra pas suffire à absorber encore de nouveaux élèves. A part si on estime qu’être 28 dans une salle prévue pour 20 et déjeuner en quinze minutes sont les conditions de la réussite scolaire de tous.

Fausse solution numéro 2 – La construction d’un nouveau collège Juvisy-Viry. C’est complètement mensonger et soit les élus de Juvisy et de Viry-Châtillon le savent et se moquent de nous, soit ils sont complètement incompétents. Les collèges Les Sablons et Olivier de Serres de Viry comptent des dizaines de places vacantes (à la différence du collège Esclangon, arrivé à saturation). Qui serait assez fou pour construire un collège dans une ville qui a des places vides ? Il ne sera pas non plus bâti de collège pour une cinquantaine d’élèves juvisiens. C’est donc un leurre.

Vraie solution négligée pour construire encore plus de logements. Une très grande parcelle, de 1070 m², attenante au collège a été vendue il y a quelques mois. Elle aurait pu être préemptée, pour agrandir le collège Buisson et créer les places qui y manquent. Mais non ! Cela aurait fait des immeubles en moins. Cette grande parcelle, très bien située et d’un seul tenant, a donc été laissée aux promoteurs.

En rouge, la parcelle attenante au collège – vue serrée

En rouge, la parcelle attenante au collège – vue serrée

Solution qui sera proposée – scolariser les élèves du quartier Seine au sein du collège Delacroix de Draveil.

L’AJUV dénonce les fausses solutions et elle refuse que les élèves de Juvisy soient éparpillés au gré des redécoupages de sectorisation. Le collège Ferdinand Buisson, avec sa diversité, sa mixité sociale et son dynamisme, est un creuset commun pour tous les enfants et adolescents de la ville. Juvisy est fractionnée par les réseaux de transports (lignes de RER et RD7), le collège réunit la jeunesse.

Nous demandons que la mairie prenne ses responsabilités, qu’elle cesse de mentir à ce sujet et qu’elle trouve une solution pour accroitre la capacité d’accueil du collège, sans dégrader les conditions d’apprentissage des élèves.

Les articles de notre site sur le même thème :