La rénovation de la Maison de quartier Albert Sarraut

En 2016, le Maire avait prévu la construction d’un immeuble de trois étages à la place de la maison de quartier et de son espace vert. Suite aux protestations des citoyens et de l’AJUV, le Maire y a renoncé et nous nous félicitons de cette victoire, obtenue par la mobilisation des Juvisiens. Mais pour quel projet ?

Depuis trois ans, rien ne se passe et la salle est de plus en plus dégradée.L’AJUV a pris l’initiative au printemps 2017 de lancer une pétition pour la reconstruction ou la rénovation de cette maison de quartier indispensable aux associations et aux Juvisiens. Elle a rencontré un vif succès avec plus de 500 signatures en une semaine, montrant l’attachement des habitants à cet équipement indispensable.

Depuis plusieurs mois, nous avons demandé au maire qu’un groupe de travail soit constitué pour définir les besoins des associations et réaliser rapidement la reconstruction de cette maison de quartier. Nous n’avons eu aucune réponse alors que le manque de salles de réunions et d’activités est problématique à Juvisy depuis que de nombreuses salles ont été supprimées.

Lors de la réunion des habitants du Plateau, le 4 octobre, un projet a enfin été présenté aux habitants. Il correspond à un nouveau bâtiment avec deux niveaux (un rez-de-chaussée et un étage), pour une surface totale de 480 m². Cet équipement comprendrait une grande salle polyvalente  modulable au RC de 175m2 (contre 136m2 actuellement), des toilettes et des petits locaux techniques. Au 1er étage seraient prévues trois salles et des locaux techniques. La partie espace vert serait moindre  et des places de parking ( représentant 100m2) seraient prévues, ainsi qu’une allée intérieure pour déchargement. Le coût en est estimé à 2 millions d’euros, la moitié de la somme serait financée par le Conseil départemental.

L’AJUV se réjouit du maintien de cet équipement indispensable pour les habitants du Plateau, qui souffrent de surcroit d’un manque criant d’équipements publics. Elle apprécie que des financements importants soient prévus pour le projet et que la Ville ait renoncé à tout détruire pour tout vendre comme dans le premier projet de PLU. Néanmoins, elle regrette le manque de concertation pour la conception du projet, illustrée par l’absence complète de réponse de la mairie à nos courriers, ainsi qu’à ceux des associations qui se sont groupées pour interpeller le précédent maire et le nouveau sur les salles municipales. Elle s’inquiète également pour l’espace vert, déjà grignoté par le nouveau bâtiment : voirie et parking ne pourraient-ils pas céder la place à un square, voire à des jeux pour les enfants ? Car la transformation actuelle de Juvisy en « tout béton – tout voiture » ne nous convient pas.

Nos autres articles sur la maison de quartier :

Nos autres articles sur les parkings à Juvisy :