Contre un projet de PLU inacceptable, les Juvisiens mobilisés

UrbanismeLes Juvisiens se sont mobilisés de façon exceptionnelle  lors de l’enquête publique, refusant le projet de PLU inacceptable. L’AJUV remercie les habitants pour cette mobilisation et elle continue à informer sur la suite des procédures. Elle attire en particulier l’attention sur d’importants vices de forme lors de la consultation et dans le document lui-même.

Une mobilisation exceptionnelle lors de l’enquête publique
400 pages de critiques ont été consignées dans le registre mis à disposition des citoyens lors de l’enquête publique qui s’est déroulée du 11 avril au 17 mai 2016. Du jamais-vu pour le commissaire-enquêteur à tel point qu’il demande un délai supplémentaire pour écrire son rapport. Les Juvisiens refusent donc massivement le bétonnage de leur ville proposé par le Maire alors que Juvisy est déjà la ville la plus dense de toute l’Essonne. Ils s’opposent à l’hyperdensification et aux nuisances qui en résulteront (écoles surchargées, équipements sportifs saturés, circulation automobile encore plus intense, moins de places de stationnement …). Et de nouveaux collectifs ou associations de défense se sont créés.

Nous remercions les Juvisiens de s’être mobilisés pour préserver la future qualité de vie à Juvisy et d’avoir pris en compte nos multiples interventions et informations. Car, après avoir arrêté le projet de PLU le 16 décembre 2015, l’équipe municipale n’a jamais organisé une grande réunion publique pour discuter du plan de zonage et les Juvisiens découvriront, lors de la réunion publique de l’AJUV du 17 mars, tous ces projets immobiliers insensés : par exemple le centre de loisirs transformé en immeubles de cinq étages, la maison de quartier Albert Sarraut lotie de trois étages, des immeubles de sept et huit étages avenue d’Estienne d’Orves et Kléber.

Maintenant que va-t-il se passer ? Le commissaire enquêteur doit rédiger d’ici fin juin un rapport et des conclusions motivées. Il donnera un avis personnel (qui peut être favorable, favorable avec réserves ou défavorable) qu’il remettra au maire. Dans cet avis, il doit faire preuve d’indépendance vis-à-vis du maire. Si le commissaire-enquêteur émet des réserves, le Maire peut les prendre en considération et soumettre un PLU modifié au conseil municipal de Juvisy. Ce PLU modifié serait ensuite soumis au vote des élus de notre nouvelle agglomération, l’EPT 12 du Grand Paris.

D’importants vices de forme
Une grande opération immobilière est en préparation pour l’ilot Vinot (du centre des pompiers et des Travées, jusqu’au secteur de l’hôpital). Dans le PLU, cette zone est déclarée « en attente d’aménagement », sans aucune justification et sans annoncer le moindre projet.
Le Maire s’était engagé à organiser une réunion publique pour présenter le plan de zonage. La réunion « publique » du 30 novembre 2015 n’a pas été annoncée (un hasard ?) et elle a réuni 17 personnes, surtout des élus et des consultants ! La procédure de concertation n’a donc pas été respectée.
Durant l’enquête publique, le Maire a promis à des particuliers des changements du plan de zonage alors qu’il avait validé le PLU et lancé l’enquête. Ces promesses lors de la procédure sont de nature à fausser l’enquête. L’AJUV, avec d’autres associations, envisage d’intenter un
recours en vue d’annuler ce PLU. Nous vous tiendrons informés. D’ores et déjà, merci de nous aider à financer ce recours qui nécessite de faire appel à un avocat spécialisé.

Pour soutenir l’AJUV dans ses démarches contre ce projet de PLU, vous pouvez envoyer un chèque. A établir à l’ordre de l’AJUV, et à envoyer au 10 boulevard de la Cascade – 91260 Juvisy sur Orge

Share Button
image_pdfimage_print