Des tours en centre-ville : rues d’Estienne d’Orve et Kléber

UrbanismeConcernant les rues d’Estienne d’Orves et Kléber, la lecture du PLU appelle de la part de l’AJUV toute une série de remarques. Elles s’appuient systématiquement sur ce qui est écrit – ou ce qui manque – dans les documents officiels. Pour accroitre la clarté et l’honnêteté de la présentation, les éléments qui ressortent du point de vue de l’AJUV sont indiqués en italique.

La rue d’Estienne d’Orves était, depuis même le POS (Plan d’Occupation des Sols de 1992, antérieur au PLU) en R+4, c’est à dire rez-de-chaussée plus quatre étages. Cela avait été repris dans le PLU actuel. Le projet présenté pour enquête publique (voir article Comment participer à l’enquête publique) prévoit une situation bien différente.  Cette rue est selon les parcelles classée en UR1 (voir article La zone UR1 pavillonnaire) ou en  UCV1a. Concrètement, cela signifie :

  • des immeubles aux proportions considérables . Les trois premières parcelles de la rue côté gare – cela respecte la règle des trois parcelles consécutives – peuvent voir se construire des immeubles en R+8. Les trois dernières de la rue, à l’angle de l’avenue Charles de Gaulle, peuvent voir du R+7.

L’AJUV a réalisé des photomontages qui permettent de visualiser ce que signifierait la construction de pareils immeubles. Ces images retranscrivent exactement la réalité : elles respectent à la fois les échelles et les prescriptions du PLU.

L’immeuble prévu en  R + 8 en face de la gare, côté centre, avenue d’Estienne d’Orves : la situation actuelle et la construction prévue

Est d'Orves actuel

Estienne d'Orves gare projet

 

  • des pavillons intercalaires en UR1, sans aucune possibilité d’évolution. Ces pavillons enserrés entre des immeubles deviennent de fait quasiment invendables, leurs propriétaires sont spoliés. le risque que ces maisons soient vendues à des marchands de sommeil devient considérable.

La rue Kléber fait également l’objet d’une modification considérable, puisque les trois pavillons du début (côté voies) passent en R + 8. Là aussi, c’est un grand immeuble qui est soudain prévu, en rupture complète avec les bâtiments environnants.

La rue Kléber : vue actuelle des trois parcelles, projection du futur immeuble

Kléber actuelKleber futur

L’AJUV s’oppose à ces projets. Ils dénaturent complètement la rue d’Estienne d’Orves et la rue Kléber, avec des immeubles surdimensionnés. Ils empêchent l’évolution lente et maîtrisée d’un secteur très recherché pour sa proximité avec la gare. L’AJUV estime que la densité peut y évoluer, mais pas de façon aussi brutale et injuste. En effet, cette découpe est aussi sujette à caution car elle favorise quelques propriétaires au détriment de tous les autres. L’AJUV refuse le PLU à la tête du client.

Si vous souhaitez exprimer votre désaccord vis-à-vis de ce projet faites-le entre le 11 avril et le 17 mai auprès du commissaire enquêteur. Attention cette période comporte des jours fériés, des ponts et des vacances. Vous pouvez pour connaître les modalités pratiques vous reporter à l’article Comment participer à l’enquête publique sur le PLU ? et utiliser toutes les informations issues de ce site que vous voulez.

Share Button
image_pdfimage_print

5 réflexions au sujet de « Des tours en centre-ville : rues d’Estienne d’Orve et Kléber »

  1. chris

    Pouvons nous savoir si le maire confirme ces contructions proche gare qui dénature le quartier!!!

    1. EditriceEditrice Auteur de l’article

      Pour demander confirmation, le mieux est de s’adresser au maire. Mais ce que nous publions ici est issu du PLU, il ne s’agit pas d’une interprétation. Un promoteur peut toujours décider de bâtir moins d’étages, mais financièrement, une fois qu’il a acheté le terrain, il n’y a pas intérêt. Vous pouvez porter votre remarque sur le registre du commissaire enquêteur.

    2. AJUVAJUV

      Bonsoir Christèle,

      Lors de la présentation du PLU en Conseil Municipal, le Maire a officiellement annoncé son intention de faire construire, face à la gare et à d’autres endroits du quartier des « tours signal ».
      Le PLU, s’il est adopté, lui permettra de bâtir ce type de bâtiments.

  2. bultez

    Comment peut on faire pour éviter cela car l’avenue estienne est sacrifiée avec les dérogations de hauteurs du PLU d’autant que la densification n’est pas necessaire (www.logement.gouv.fr transparence sru)

    1. EditriceEditrice Auteur de l’article

      Bonsoir Madame
      Pour éviter ces constructions il faut aller renseigner le registre du commissaire enquêteur et en parler autour de vous. Rien n’est joué avant la fin de l’enquête.
      Concernant les constructions vous avez raison. Rien n’oblige le maire à ce niveau de constructions. Cette obligation est une invention. Juvisy doit juste construire 225 logements sociaux d’ici 2020.

Les commentaires sont fermés.