Coup dur pour l’aquagym à Juvisy.

PiscineUne Juvisienne nous a envoyé le courrier suivant pour nous alerter des décisions prises par le Président de l’agglomération R. Reda concernant l’activité aquagym qui depuis des années était assurée par le club des nageurs de Juvisy et sera désormais gérée directement par la CALPE.

Le président du Club des nageurs de Juvisy et le bureau ont été convoqués par Mr REDA et Mr PETETIN qui les ont informés que la CALPE a décidé de supprimer tous les créneaux d’aquagym de cette association.

Considérant que cette association est bénéficiaire et que la piscine de Paray est déficitaire, ces créneaux seront affectés à la CALPE et à ses maitres-nageurs pour un meilleur résultat financier.
Il n’a pas été tenu compte des 217 adhérents qui cotisent à cette section d’aquagym et qui désirent continuer cette activité dans les conditions actuelles, à savoir :
– le maintien de la qualité d’une aquagym de détente, douce et d’entretien, différente de celle pratiquée à PARAY.
– le maintien des tarifs actuels pratiqués par l’association du « club des nageurs de Juvisy ».

Si les cours et les tarifs de Paray sont appliqués, les adhérents pourraient se sentir délaissés et choisir d’autres options. Le manque à gagner risque de faire disparaitre la section des jeunes nageurs de ce club.

Pour info :
– Tarif Juvisy : 123 euros (138 euros hors CALPE) pour 1 heure par semaine hors vacances scolaires pour 9 mois.
– Tarif Paray : 270 euros (360 euros hors CALPE) pour ¾ d’heure par semaine pour 9 mois.

Si un tel choix était confirmé, ce serait un nouveau coup dur pour le monde associatif juvisien, après les diminutions des moyens matériels (salles, …) et les baisses de subventions décidées en mars.

Et cela ne ferait que confirmer le choix de la nouvelle municipalité d’augmenter systématiquement les tarifs des services et activités, au risque d’en interdire l’accès aux plus modestes.

L’AJUV ne peut que condamner cette politique, inefficace sur le plan économique (les gains réellement obtenus sont dérisoires) et socialement injuste.

Share Button
image_pdfimage_print