Avenir des Portes de l’Essonne : L’AJUV prend position.

Démocratie & InstitutionsLe 28 août, le projet de nouveau schéma territorial qui vise à redessiner les intercommunalités franciliennes a été présenté par le Préfet de Région. Après consultation des Communes pour recueil d’avis, le projet de périmètre sera fixé par un arrêté préfectoral le 1er juillet 2015.

L’AJUV s’oppose au schéma présenté par le Préfet qui ne tient compte ni des enjeux économiques et urbains de notre territoire, ni également de ses enjeux culturels et historiques.

L’AJUV estime que Juvisy-sur-Orge et l’agglomération de la CALPE ont une Histoire que ce remembrement territorial aléatoire  affecterait de manière négative et durable.

Le projet du Préfet mélange le Val de Marne, l’Essonne et la Seine et Marne ; or, comment imaginer une politique de transports plus propres, un développement urbain maîtrisé respectueux de notre cadre de vie et de nos espaces verts, ou un développement économique ambitieux avec des territoires si éloignés dont les problématiques n’ont rien de commun ?

L’AJUV a pour ambition de dépasser les mariages arrangés pour constituer des territoires informes afin de viser une stratégie durable et riche pour notre développement économique et social : l’adhésion à la Métropole du Grand Paris.

Concrètement, il ne s’agit pas de se faire avaler par Paris, mais de rentrer dans un schéma territorial où notre gare, le Tramway T7 et notre développement économique, via notamment les pôles d’Orly et Rungis, soient accompagnés à une échelle leur donnant les moyens de progresser et de prospérer.

Deux arguments conduisent l’AJUV à soutenir une autre position que celle du Préfet et à appuyer l’adhésion de la CALPE au Grand Orly et au Grand Paris :

1/ La CALPE doit faire partie du Grand Orly et demeurer un pôle économique attractif pour notre territoire et Juvisy :

  • Environ les 2/3 de la zone aéroportuaire d’Orly sont situés sur le territoire de la CALPE et la moitié des employés résident en Essonne
  • Le Contrat de Développement d’Intérêt Territorial (CDiT), initié dès 2011 par l’ancienne majorité de l’agglomération, doit permettre, dans le cadre de l’association du Grand Orly, de dépasser les limites intercommunales et départementales afin de faire converger des intérêts collectifs en termes de développement économique, d’urbanisme ou de transport.

2/ Un territoire respectueux de notre Histoire et inclus dans le Grand Paris

  • Nous estimons qu’il ne faut pas morceler les agglomérations, et que la CALPE dans son ensemble doit rejoindre le Grand Paris : c’est ainsi Athis-Mons, Paray-Vieille-Poste, Savigny-sur-Orge et Morangis qui accompagneraient Juvisy-sur-Orge dans le Grand Paris. Nous devons rester unis.
  • A ce titre, nous estimons aussi que l’agglomération des Lacs de l’Essonne dont les deux villes Grigny et Viry-Chatillon ont tissé des relations solides et développé une stratégie territoriale n’ont pas vocation à être séparées. Le territoire du Grand Paris ne comprendrait donc pas Viry-Chatillon.

En définitive, L’AJUV rejette le schéma proposé par le Préfet de Région et soutient l’intégration de la CALPE dans le territoire du Grand Orly, lui-même partie intégrante de la Métropole du Grand Paris. Cependant, L’AJUV sera attentive aux délégations de compétences et à la fiscalité qui restent à préciser.

Share Button
image_pdfimage_print