Rythmes scolaires : L’AJUV interpelle le Maire.

ecoleLa mise en place de la Réforme des Rythmes Scolaires, obligatoire à la rentrée 2014, est un enjeu majeur pour la réussite de nos enfants.

  A deux semaines des vacances scolaires, la municipalité de Juvisy-sur-Orge n’a toujours pas indiqué aux parents d’élèves et aux enseignants ses décisions en la matière.

 Regrettant ce manque d’informations, L’AJUV a interpelé le Maire Mr Robin Réda afin d’obtenir les réponses aux questions que se pose légitiment l’ensemble de la communauté scolaire de Juvisy.

Juvisy-sur-Orge, le 19 Juin 2014

Monsieur le Maire,

  Votre lettre du 6 juin, adressée aux parents d’élèves, annonce le report de la réforme des rythmes scolaires à la rentrée de 2015 et le choix possible du samedi matin.

Cette lettre suscite beaucoup d’inquiétudes parmi nos concitoyens, les parents d’élèves et les enseignants. Notre association reste interrogative et perplexe et souhaite vous interpeler pour trois raisons.

La première concerne le report d’une réforme que l’Éducation nationale, la Direction académique de l’Essonne et les collectivités locales sont chargées de mettre en œuvre dès septembre 2014. Or, le 6 juin dernier, date fixée par l’Etat pour recevoir les projets des communes, la municipalité de Juvisy-sur-Orge n’a rien déposé. Par conséquent, que se passera-t-il à la prochaine rentrée ? Quels seront les horaires d’école ? Que deviennent les garderies pré et post scolaires ? A quelques semaines de la rentrée, l’absence d’une quelconque réponse génère de l’inquiétude et empêche les parents de pouvoir s’organiser en conséquence.

La deuxième concerne le choix du samedi matin. Si cette dérogation est effectivement envisageable dans le cadre de cette réforme, elle est assortie de conditions comme l’élaboration d’un véritable projet éducatif au niveau de la commune et l’assurance de la présence des enfants lors de cette matinée. Or nous n’avons pas connaissance d’un quelconque projet éducatif de votre majorité. En outre, vous ne pouvez pas ignorer que lors des consultations des parents, ceux-ci se sont très majoritairement prononcés pour le mercredi, quelle que soit l’école.

La troisième concerne le coût budgétaire que vous évoquez, sans donner le moindre chiffrage. Nous savons que la précédente municipalité, pour le projet qu’elle a conçu en concertation avec la communauté éducative, avait prévu un budget annuel de 150 000 euros soit environ 0,5 % du budget de la commune. Que deviennent les provisions inscrites au budget 2014, budget voté et que vous n’avez pas remis en cause jusqu’à maintenant ? Que deviendra également la dotation de 50 € par enfant que la municipalité va percevoir de l’État, qu’elle applique ou non la réforme ?

Nous défendons le principe selon lequel l’Éducation doit rester une priorité à Juvisy-sur-Orge et que ses enfants ont le droit de connaître les bienfaits d’une réforme concernant déjà 1,3 million d’enfants et positionnant les apprentissages fondamentaux aux horaires où l’attention des enfants est la plus grande. Cette priorité nécessite une véritable concertation, pilier de la co-éducation, et des engagements clairs, respectueux de l’amélioration du système éducatif. A minima, un conseil municipal exceptionnel nous parait justifié pour enfin donner des réponses précises aux légitimes interrogations des parents.

Dans cette attente, veuillez agréer, Monsieur le Maire, l’assurance de notre considération distinguée.

 

Le Président de l’AJUV

Alain Villemeur

Vous pouvez télécharger un copie de ce courrier en cliquant ici.

Share Button
image_pdfimage_print